« Après le monde de l’art, EDITAG connecte la logistique industrielle

Après avoir fait ses preuves en protégeant les œuvres d’art de plusieurs dizaines de galeries et de musées, dont le Louvre Lens et le MuCEM à Marseille, le système d’étiquetage électronique de la société aixoise, EDITAG, part maintenant à la conquête du monde industriel.

Baptisé « mOOntTAG », son tag RFID, fruit de trois ans de R&D, va trouver un nouvel usage sur les outillages et les bacs de manutention logistique. »